Références

Lybover RECYCLING construit une nouvelle ligne de tri pour Artois Métaux

Metaltech investit dans une installation fixe de tri des métaux et collabore avec  Lybover RECYCLING pour la construction clés en main de lignes de tri.

Une volonté d’améliorer son process.

Partant de la volonté d’optimiser la récupération des métaux résiduels issus de son installation mobile de broyage/séparation, la Société Artois Métaux, gérée par la famille LAVARDE, entame fin 2014, une réflexion sur les différentes possibilités d’amélioration des performances de son process.

Le premier objectif de cette démarche est d’optimiser la récupération des aciers et inoxydables et câbles gainés. Dans cette optique, Artois Métaux se rapproche de de Lybover RECYCLING afin d’étudier les différentes possibilités d’optimisation.

Lybover RECYCLING organise ainsi différentes campagnes d’essai chez ses partenaires afin de sélectionner les équipements adéquats, capables de répondre aux objectifs de performance de son Client. Des essais de criblage sont effectués chez Spaleck, des essais de séparation sont réalisés chez Steinert. Durant ces différentes campagnes d’essais, Artois Métaux confirme le bien-fondé de sa démarche, et constate – chiffres à l’appui – la proportion de métaux résiduels non récupérés jusqu’alors, notamment dans la fraction fine.

Metaltech

La société fille Metaltech est alors créée, et décide d’investir dans 2 lignes distinctes de séparation par voie sèche :

  • 1 ligne de séparation automatisée pour une fraction granulométrique fine
  • 1 ligne de séparation automatisée pour une fraction granulométrique moyenne

La fraction supérieure étant triée manuellement

Au fur et à mesure de la conduite de la campagne d’essais, des différentes réunions dans les bureaux et ateliers de Lybover RECYCLING, ainsi que sur le futur site de l’installation à Crespin, une confiance mutuelle s’installe entre les deux Sociétés.

En été 2015, Metaltech décide de confier la responsabilité globale du projet à Lybover RECYCLING.

Une installation performante

D’une capacité moyenne de 3 Tonnes/heure en entrée, la ligne de tri est constituée d’une trémie d’alimentation et d’un crible de marque Spaleck permettant de séparer la matière en 3 fractions granulométriques distinctes :

  • Un déferraillage par Overband et poulie magnétique de marque Steinert
  • Une séparation des métaux non ferreux par un séparateur à Courants de Foucault de marque Steinert
  • Une séparation des aciers inoxydables et des câbles par un séparateur Steinert de type ISS (capteur inductif) équipé de la nouvelle technologie ARGOS.

Une fraction fine 0-10mm est traitée séparément par une ligne dédiée au traitement des fines constituée de :

  • Une trémie d’alimentation, élévateur et vis de marque Trennso Technik
  • Un séparateur Steinert de type FINESMASTER composé d’un tambour magnétique, d’une poulie magnétique Neodyme et d’un Séparateur à Courant de Foucault Steinert Haute performance de type NES 4T

Mise en service en janvier 2016, l’installation de tri permet le traitement des matières issues du site Artois Métaux de Saint-Laurent-Blangy mais également des matières provenant de sources diverses.

Après analyses, le déchet ultime après traitement, contient moins de 1% de métaux résiduels. La ligne de traitement installée permet donc un taux de récupération des métaux supérieur à 99%.

Une exécution de très haute qualité

Lybover RECYCLING fait partie du groupe familial LYBOVER. Dans le cadre de ses projets clés en mains, Lybover RECYCLING travaille exclusivement avec les Sociétés du groupe et/ou avec ses partenaires pour la fourniture des équipements de séparation.

Comme évoqué plus haut, les équipements de séparation (crible, séparation magnétique, séparation par induction etc.),de stockage tampon (trémies d’alimentation) ont été fournis par nos partenaires fournisseurs.

Lybover RECYCLING a réalisé le projet avec les Sociétés du groupe et/ou avec ses partenaires de A jusqu’ à Z : :

  • les équipements de convoyage des matières entre les machines de séparation
  • les structures support et les passerelles d’accès aux équipements – La construction des structures a été réalisée dans le respect de la norme EN 1090, obligatoire depuis juillet 2014.
  • l’équipement de dépoussiérage de marque KELLER de la ligne de traitement de la fraction fine 0-10mm
  • le montage de l’installation
  • l’engineering, les plans et la gestion globale du projet.

La collaboration exclusive entre les différentes sociétés du groupe présente l’avantage de pouvoir maîtriser l’exécution des constructions, le planning de fabrication et de montage, ce qui a permis de fournir une installation de haute qualité certifiée CE, et dans le respect du délai convenu avec notre Client.

Outre la gestion globale de ses projets clés en mains, Lybover RECYCLING assure le service après-vente de ses installations, en pièces de rechange d’origine constructeur, maintenance préventive et curative.

L’ambition de continuer à s’améliorer

« Nous avons travaillé en partenariat avec Lybover RECYCLINGpour solutionner nos problématiques de valorisation de résidus, en optant pour la création d’une ligne de tri dans le cadre d’un ‘Clé en mains’. Nous connaissons aujourd’hui les problématiques de toutes les sociétés qui essaient d’améliorer leur process de production, et particulièrement, dans le monde du recyclage, les problématiques de qualité toujours croissante et de performance de tri les plus hautes possibles. Le bon fonctionnement de nos sociétés s’articule autour de nos capacités techniques à répondre à ces problématiques de manière économique et performante. Notre partenariat avec Lybover RECYCLING, grâce à ses différents métiers, nous a permis d’optimiser la valorisation de nos résidus de production, riches en métaux, et nous ouvre maintenant des voies de développement supplémentaires, sur pourquoi pas, d’autres types de matières.  Nous espérons maintenant pouvoir continuer à développer nos activités de valorisation, l’objectif restant de toujours trier plus, et trier mieux.» Cédric LAVARDE, Gérant de la société Metaltech.

Lybover RECYCLING réduit la consommation d’eau de Cosucra de 187.000m³ par an avec un crible d’égouttage de Spaleck

Beaucoup de nos produits alimentaires contiennent des sucres, trop de sucres. Toutefois, il est important de limiter la consommation de sucre pour éviter un niveau élevé de glucose dans le sang (par ex. le diabète). Il est recommandé de prendre moins de 5% de sucre de notre apport calorique journalier. Nous utilisons actuellement environ 10 à 15% de sucre par jour.  Pour cela, l’entreprise familiale COSUCRA a lancé un nouveau produit sur le marché en 1986 « Fibruline ». Fibruline réduit la teneur en sucre et en matières grasses dans notre alimentation et  boissons sans nuire le goût ou la texture. La valeur calorique de Fibruline est seulement entre 0,97 et 2,3 kcal / g, ce qui est bien inférieur au pouvoir calorifique des glucides (4 kcal / g) ou des graisses (9 kcal / g). Le nombre de produits sans sucre ou des produits qui contiennent peu  de sucre a augmenté entre 2011 et 2014 avec 34%. Fibruline est non seulement une substitution au sucre et aux matières grasses , mais contient aussi des fibres qui fournissent une bonne flore intestinale. Fibruline est un produit soluble, insipide et inodore. Fibruline est facile à ajouter à diverses boissons et aliments pour augmenter l’apport en fibres. De cette façon Fibruline contribue que à satisfaire nos besoins quotidiens en fibres de 25 à 30%.

img_0175-1

D’où vient Fibruline ?

Fibruline se compose de l’inuline. L’inuline est un produit alimentaire naturel que l’on trouve dans les fruits et légumes, mais la concentration la plus élevée se retrouve dans la chicorée. La chicorée est une racine cultivée en Belgique, aux Pays-Bas et dans le nord de la France. Cette racine peut être récoltée seulement six mois par an, de septembre à février. Il est important que la racine soit traitée dans les deux jours qui suivent la récolte. Après la récolte, l’inuline diminue très rapidement . Une fois que les racines de chicorée arrivent chez COSUCRA, elles sont soigneusement lavées pour enlever la terre et les pierres. Ensuite, la racine est coupée et on extrait le jus « inuline » . Ce processus se fait en plusieurs étapes pour obtenir le maximum de jus.  La pulpe de chicorée, après extraction de  l’inuline est utilisée pour alimentation animale.

chicorei-cosucra

Le crible d’égouttage  de Spaleck assure le recyclage de la consommation d’eau

Lybover RECYCLING (BULK.ID) a livré un crible d’égouttage  afin de nettoyer les eaux usées. Les racines de chicorée sont  nettoyées avant d’être coupées. Une première fois avec de l’eau pure et une fois avec de l’eau recyclée. Les  deux courants d’eau  de nettoyage coulent  en même temps sur le crible, mais restent séparés l’un de l’autre grâce à une séparation.. Au cours du premier lavage, beaucoup de pierres et de terre sont libérées. Le crible de SPALECK  sépare  toutes les particules excédant  2mm pour éviter tout dommage à l’installation de pompage. Cette eau recyclée tombe ensuite dans un bassin. Lors du second lavage, cette première eau  est utilisée pour éliminer les dernières  saletés. Cette eau est également purifiée avec le crible et de nouveau utilisé pour le premier lavage. Grâce à cette méthode de travail, COSUCRA peut réduire sa consommation d’eau d’une manière significative. Ce principe est utilisé depuis des années, mais l’ ancien crible est arrivé en fin de vie  après 20 ans d’utilisation intensive et les coûts de maintenance ont fortement augmentés. À ce moment, notre représentant a pu présenter  le nouveau tamis de SPALECK. M. Richard, Responsable de la maintenance de COSUVRA, était impressionné par le crible de SPALECK. « Le grand avantage de la proposition SPALECK était que ce crible assure une efficacité maximale et qu’il s’adapte parfaitement à l’installation existante. Cela n’était pas le cas de la proposition  concurrente « .

zeef-cosucra

Caractéristiques spécifiques du tamis de SPALECK

 « Ce crible utilise des grilles à fissures  qui permettent de laisser passer  l’eau très rapidement. 90% du produit est constitué d’eau. Il est important que l’eau ne stagne pas sur les grilles . Le crible SPALECK  nécessite peu d’entretien et les panneaux  sont facilement remplaçables. On a décidé de de proposer un crible avec  plusieurs grilles, de sorte que celles-ci peuvent être remplacées par 1 ou max. 2 personnes. La fixation latérale des grilles est assurée par des profils en matière synthétique.. Vu l’environnement,  les grilles sont  en acier inoxydable. « explique Werner Reinertz, Ingénieur Commercial de Lybover RECYCLING (BULK .ID)

Coopération Lybover RECYCLING (BULK .ID) et COSUCRA

« La coopération avec Lybover RECYCLING (BULK ID) s’est très bien passée. Normalement, nous ne coopérons pas avec de nouveaux fournisseurs, car le risque est trop grand pour un arrêt de la production. Le chiffre d’affaire de COSUCRA est réalisé en 5-6 mois seulement. Mais Lybover RECYCLING (BULK.ID) a pu nous convaincre de la qualité et de la fiabilité du crible SPALECK et de l’ingénierie de Lybover RECYCLING (BULK .ID). « déclare M. Richard, Responsable de la maintenance de COSUCRA.

Centre Terre et Pierre investit dans les installations de Lybover RECYCLING pour renouveler et améliorer les techniques de recyclage.

Centre Terre et Pierre travaillent ensemble avec Lybover RECYCLING (BULK .ID) sur les nouvelles techniques de recyclage.

Centre Terre et Pierre, un centre de recherche, développe continuellement de nouvelles techniques de recyclage pour ses clients. Centre Terre et Pierre se spécialise dans 3 domaines : le traitement de minéraux, le recyclage des déchets et sous-produits, et la recherche de nouveaux matériaux. Alors qu’autrefois, l’on travaillait surtout dans l’industrie du ciment et de chaux, l’accent est également mis aujourd’hui sur le secteur du recyclage. Pour développer de nouveaux processus de recyclage, CTP possède un éventail varié d’équipements et le nec plus ultra des machines. Dans cette optique, un investissement a été consenti dans 3 nouvelles installations distribuées par Lybover RECYCLING (BULK.ID). : un séparateur à air TrennSo, un tamis Flip Flow de Spaleck et un tambour magnétique de Steinert.

Centre Terre et Pierre

CTP a été fondé en 1997 et est basée à Tournai, la deuxième plus ancienne ville de Belgique.

Project Technopoly

Chez CTP, un projet de recherche type dure environ 1 à 1,5 an et passe par 3 phases :

  • Recherche et caractérisation de la matière d’origine et la rédaction de l’objectif ultime du projet.
  • Programme de divers tests de préparation et tri/séparation à échelle laboratoire
  • Tester le matériau dans un environnement pilote Pour le Technopoly,

CTP a développé des techniques pour trier de manière optimale des plastiques durs à partir de différents déchets. Après mise en forme (déchiquetage/broyage), le matériau est dépouillé de toutes les particules fines ou légères avec l’aide du séparateur à air de TrennSo. Lors d’une deuxième étape, toutes les particules métalliques en fer sont supprimées à l’aide d’un très puissant tambour à aimant de chez Steinert. La troisième étape consiste à trier les plastiques par type avec un séparateur tribo-électrique ou encore par tri optique infra-rouge. Après le tri des plastiques par type, ceux-ci peuvent être intégrés dans de nouveaux matériaux composites. Grâce à une technique de séparation des plastiques aussi développée, cela permet de réutiliser les plastiques plus longtemps et d’économiser des matières premières. Ces matériaux composites peuvent être utilisés pour toutes sortes de nouveaux produits. .

Des installations polyvalentes de Lybover RECYCLING (BULK.ID)

Pour réussir le projet Technopoly, nous avions besoin d’une utilisation très souple et flexible des machines. De cette manière, elles peuvent également être utilisées pour d’autres projets. Les machines que Lybover RECYCLING (BULK.ID) a livrées étaient conformes à ces exigences ce qui a rapidement permis d’orienter le choix du CTP. 

Steinert:

Pour éliminer des métaux magnétiques très légers, on a fourni un tambour aimanté extrêmement puissant avec des aimants de néodyme. Steinert offredepuis plus de 100 ans des aimants fiables. Au cours des essais chez Steinert, on a présenté le fonctionnement du tambour magnétique. Pour le projet Technopoly, le tambour aimanté a été construit sur une structure mobile, de sorte qu’il peut être déployé de manière flexible.

ctp-steinert

Trennso Technik:

L’installation livrée se compose de 2 parties. La partie 1 est un séparateur à air. Ce séparateur à air utilise l’air pour séparer les éléments lourds (denses) des légers ou les éléments fins des grossiers. Le matériau tombe au sommet d’un canal en forme de zigzag parcouru par un flux d’air ascendant. L’air circule par le bas et est aspiré par le haut du canal permettant ainsi d’évacuer les éléments plus légers par le haut et éliminer les pièces plus lourdes par le bas du séparateur à air. L’efficience accrue de TrennSo est obtenue grâce aux multiples cellules convectives du canal en Z et à une vitesse constante de l’air envoyé dans le canal en zigzag. Une condition importante de CTP était que les machines puissent être utilisées pour d’autres applications. Ceci a été possible en rendant la section du séparateur à air plus flexible. Cela permet de séparer des matériaux très variés. La mise au point est réalisée en faisant un controle de fréquence sur le ventilateur. Pour le projet Technopoly, le séparateur à air élimine les matériaux légers tels que la poussière, du plastique massif, etc. Pour tamiser les différents matériaux correctement, on a opté pour un tamis Flip Flow de Spaleck. Beaucoup de matériaux sont humides, collent et sont donc difficile à tamiser. Pour pouvoir tamiser correctement, il existe une technique de tamisage dans laquelle les panneaux criblant sont continuellement en mouvement. En conséquence, on évite la formation d’une couche de matériau sur celui-ci. Le bouchage des ouvertures des panneaux criblant est ainsi évité. Saviez-vous qu’il est possible d’atteindre des forces allant jusqu’à 50G sur les toiles de tamisage. Un autre point fort concernant l’écoulement du Flip Flow de chez Spaleck est le temps très bref de changement des panneaux de criblage. Parce que le tamis doit être fréquemment changé, le temps de changement est un facteur determinant dans le choix de la machine. L’avenir: Ensemble avec ses clients, CTP cherche de nouvelles techniques pour obtenir plus de matières premières à partir des différents déchets. Les déchets sont de plus en plus transformés en nouvelles matières premières et CTP veut y jouer un premier rôle.

La deuxième partie de l’installation se compose d’une table pneumatique. Une table pneumatique fonctionne sur le principe de fluidisation. L’air est soufflé à travers une plaque inclinée, perforée et mise en vibration. Le matériel est distribué sur ce plateau, les éléments légers sont fluidisés et coulent vers le bas du plateau incliné. Le matériel plus lourd reste en contact avec la plaque de fond et est amené vers le haut grâce aux vibrations. C’est une technique simple mais très efficace. Les tables pneumatiques sont utilisées pour la séparation des métaux lourds et légers, plastiques, pierres, fibres de verre etc.

ctp-trennso

Spaleck:

Pour tamiser les différents matériaux correctement, on a opté pour un tamis Flip Flow de Spaleck. Beaucoup de matériaux sont humides, collent et sont donc difficile à tamiser. Pour pouvoir tamiser correctement, il existe une technique de tamisage dans laquelle les panneaux criblant sont continuellement en mouvement. En conséquence, on évite la formation d’une couche de matériau sur celui-ci. Le bouchage des ouvertures des panneaux criblant est ainsi évité. Saviez-vous qu’il est possible d’atteindre des forces allant jusqu’à 50G sur les toiles de tamisage. Un autre point fort concernant l’écoulement du Flip Flow de chez Spaleck est le temps très bref de changement des panneaux de criblage. Parce que le tamis doit être fréquemment changé, le temps de changement est un facteur determinant dans le choix de la machine.

L’avenir:

Ensemble avec ses clients, CTP cherche de nouvelles techniques pour obtenir plus de matières premières à partir des différents déchets. Les déchets sont de plus en plus transformés en nouvelles matières premières et CTP veut y jouer un premier rôle.ctp-spaleck

Le groupe Lybover construit une ligne ultra-moderne de traitement des fines « FINESLINE »

Une entreprise de recyclage s’efforce d’obtenir un taux de recyclage de 100% et pour ce faire, cherche à utiliser les techniques les plus innovantes afin d’atteindre cet objectif. Le groupe Lybover (BULK .ID Keller Benelux, Hafibo et Motogroup) a, à cet égard, développé une nouvelle ligne de recyclage, la «FINESLINE », construite pour séparer des matières de granulométrie inférieure à 4mm.

 

Résidu de broyage

Le résidu de broyage automobile est la fraction restante lorsqu’un véhicule a passé l’ensemble des étapes de recyclage.

Pour une voiture, les liquides et tous les matériaux qui peuvent être nocifs pour l’environnement sont préalablement éliminés de la voiture. Ensuite, la voiture est emmenée au broyeur qui réduit le véhicule en particules plus petites. . A partir du produit broyé , on retire les éléments ferreux à l’aide d’un aimant.. Cette fraction ferreuse est vendue directement sur le marché de l’industrie de l’acier. La fraction restante est appelée déchet de broyage ou résidu de broyage. Il s’agit d’ un mélange de métaux non ¬ferreux tels que l’aluminium, le cuivre, l’acier inoxydable, le zinc, ainsi que les matières plastiques, les caoutchoucs, le bois, etc.. Le processus de séparation des matériaux non ferreux se fait par diverses techniques de séparation avec des installations spécialement conçues.

 Nouvelle FINESLINE: fraction

 Les résidus de broyage

Le grand avantage d’une coopération avec le groupe Lybover est qu’il peut offrir le concept clé en main avec une expérience significative dans la construction de lignes de recyclage », dit un client.

 La FINESLINES est composée d’une combinaison de techniques de séparation par voie sèche.

Séparation aéraulique et magnétique par Lybover RECYCLING (BULK .ID) Dans la FINESLINE, les tables densimétrique, élévateurs et cribles de TrennSo Technik sont fournis ainsi qu’un tambour magnétique et séparateur à Courants de Foucault de Steinert. Bart Vanpoucke, Business Unit Manager de Lybover RECYCLING (BULK .ID), souligne que « Lybover RECYCLING (BULK .ID) dispose de son propre département de design et d’engineering, permettant de maîtriser la conception de nos installations en fonction des besoins de nos clients. Nos fournisseurs disposent chacun d’un atelier « état-de-l’art » avec tous les facilités pour construire les dernières machines de séparation adaptées aux besoins de nos clients. Dans les nouveaux centres d’essais, nous testons les matières de nos clients, afin que les machines soient en adéquation avec les matières à traiter, et de satisfaire aux exigences d’efficacité et de récupération de nos clients

Système de dépoussiérage silencieux de Lybover AIR (Keller Lufttechnik Benelux)

Pour garder la zone de production complètement libre de poussière, un système dépoussiérage a été installé. Cela garantit un hall de et un environnement de travail sain pour les opérateurs. Keller était responsable de l’aspect de l’air et le bon dimensionnement de l’installation. La poussière extraite est recueillie dans des encientes fermées et sont éliminées directement. Le filtre est équipé de trappes d’inspection pour un entretien facilité du filtre. Afin de réduire le bruit, le ventilateur et le filtre ont été entièrement équipés de dispositifs d’insonorisation.

 Trémie d’alimentation de Lybover BULK (Motogroup)

Depuis peu, Lybover BULK (Motogroup) est également actif sur le marché de l’industrie du recyclage avec des équipements de manutention tels que trémies, convoyeurs, Lybover BULK (Motogroup) a fourni la trémie d’alimentation pour la FINESLINE.

 Le suivi du chantier est a été géré par Lybover METAL (Hafibo)

Lybover METAL (Hafibo) avait la responsabilité du suivi du chantier et de l’installation tant pour les installations de Lybover que pour les installations provenant d’autres fournisseurs. La ligne complète a été construite en 6 mois dans le respect du planning du client. Pour la construction de la ligne, Lybover METAL (Hafibo) a également fourni structures et accès, selon la norme EN 1090 et avec un certificat CE.

 « Le groupe Lybover fournit principalement des solutions sur mesure et complètes où la qualité et le service sont est prioritaire. C’ est la force de notre groupe de sociétés: La collaboration avec nos partenaire fournissant les machines de plus en plus innovantes, avec notre département de production en acier et acier inoxydable, notre savoir-faire dans l’industrie du recyclage et l’empathie dans le monde de nos clients, nous concevons, construisons et optimisons l’efficacité de nos installations.. Enfin, nous fournissons également l’entretien et le service après-vente de nos installations dont nous garantissons un haut degré de qualité. « , dit Hans & Filip Boels, PDG du groupe Lybover.

Le Groupe Lybover fournit à A&S ( centrale de biomasse ) une ligne de recyclage complète.

A & S Energy SA est une centrale biomasse, située le long du canal Roulers-Ooigem. Cette centrale biomasse traite annuellement 180.000 tonnes de bois de déchets non recyclables en électricité verte. Récemment, ils ont également fait une extension de la ligne de recyclage existante, en utilisant les installations de BULK. ID pour séparer différentes fractions telles que des métaux ferreux purs et impurs, des métaux non ferreux et de résidus de métal .

Fonctionnement de la centrale biomasse

Le processus dans une centrale biomasse comporte plusieurs étapes de production qui produit chaque année 190 GWh: Les déchets de bois non recyclables ne peuvent plus être utilisés comme matière première pour la production de panneaux en aggloméré p.ex., et ne peuvent plus être exploités que énergiquement. Dans une première étape, toutes les matières inertes sont séparées des déchets de bois non recyclables. De cette manière, le bon fonctionnement de la centrale biomasse est garantie parce que ces substances parasites ne sont plus présentes dans le combustible. Par la suite, les déchets de bois non recyclables sont brûlés dans la chaudière. Les déchets de bois se transforment en vapeurs, gaz et cendres. Avec la chaleur dégagée lors de la combustion, de la vapeur est produite à haute pression. Cette vapeur actionne la turbine de vapeur qui propulse le générateur et l’énergie verte est produite. La mission de A & S est de produire d’une manière durable et avec respect pour l’environnement de l’énergie verte. La réutilisation des matériaux et le recyclage sont donc ici tout à fait à propos.

Nettoyage des déchets de bois avec les installations de BULK. ID

Dans une première phase, deux aimants Steinert situés au-dessus des bandes transporteuses éliminent le fer. Dans une deuxième phase, un séparateur à air continue de séparer les déchets de bois. Les déchets de bois purs vont à l’incinérateur. Les autres matériaux sont encore séparés par les nouvelles installations de BULK. ID. Ces installations offrent trois possibilités de séparation dont les déchets sont reçus dans des conteneurs séparés. Les métaux ferreux purs sont séparés par un tambour magnétique Steinert. Les ferreux impurs sont triés par un tambour magnétique Steinert à l’aide d’ aimants très puissants. Le Steinert Eddy Current s’occupe de ramasser les métaux non-ferreux à l’aide de courant électrique pour finalement passer par la machine à capteur inductif. Dans le courant résiduel, les résidus de métal sont détectés et ceuxci
sont évacués avec l’air comprimé. Les fractions séparées sont ramenées sur le marché et peuvent être réutilisées comme matière première.

Une purification supplémentaire du bois brûlé

Lors de la combustion de déchets de bois se dépose également du mâchefer. A & S Energie a choisi de nettoyer aussi le courant résiduel. Parfois, il existe dans le bois une petite fraction de verre ou de métal, qui finit, après l’incinération, dans le mâchefer. D’abord les cendres de combustion passent sous un aimant de ramassage Steinert séparant ainsi les ferreux. Par la suite, le flux résiduel passe par à un tambour magnétique pour séparer le fer impur et enfin par le courant de Foucault, afin de séparer le cuivre et l’aluminium.  Ensuite, il ne reste qu’un courant résiduel avec pierres et verre. Ce flux résiduel est également entièrement recyclé dans le secteur de la construction.

Convoyeurs sur mesure

Motogroup a veillé à ce que les différentes installations de BULK. ID soient connectées les unes aux autres et aux installations existantes avec des convoyeurs, des trémies et des pneumatiques intermédiaires. Un total de six convoyeurs sur mesure ont été conçus.