Sécurité de fonctionnement et possibilités de tri accrues avec STEINERT XSS® T EVO 5.0 pour le recyclage des ferrailles et de l’aluminium

Lorsque de l’aluminium récupéré, c’est-à-dire recyclé, est par exemple utilisé pour la fabrication d’autres produits, les producteurs d’aluminium exigent un degré de pureté constant de la matière première secondaire. C’est là un des défis que relève la technique de tri. STEINERT offre, par ailleurs, une garantie de quatre ans sur la source des rayons X et sur les capteurs à rayons X des machines de la nouvelle génération « EVO 5.0 », ainsi que des mises à jour logicielles et matérielles supplémentaires.

Le tri par densité en voie sèche via la transmission par rayons X, qui a fait ses preuves, est utilisé par des centaines de recycleurs de métaux à travers le monde. Citons, en exemple, les entreprises de traitement de ce matériau à haute performance qu’est l’aluminium qui utilisent le système de tri pour la séparation de métaux lourds, de composites d’aluminium, de magnésium libre et de l’aluminium laminé et coulé. Les solutions optimisées de STEINERT offrent des avantages concrets dans le domaine du tri.

Steinert EVO 5.0

Avec la nouvelle génération de machines « EVO 5.0 », STEINERT offre une garantie de quatre ans non seulement sur la source des rayons X et sur les capteurs à rayons X ; donnant aux recycleurs une tranquillité d’esprit durant cette période de garantie.

La génération EVO 5.0 aux nouvelles fonctions

La fonction Multilayer Data Evaluation (MDE) permet au système de tri de prendre en compte davantage de critères de différenciation grâce à la reconnaissance des objets à haute résolution, et à une classification parallèle en vue de la détection. Les opérations de tri particulièrement complexes, comme par exemple la détection de magnésium, deviennent alors simples. La surveillance automatique des rayons X et le calibrage (AXM) des capteurs à rayons X contribuent à maintenir la qualité de la détection et du tri à un niveau élevé. Il en est de même pour le hardware. La distance entre les vannes à haute résolution, de 6,25 mm (HR valve pitch) améliore l’efficacité de tri de matières fines d’une taille pouvant descendre à 5 mm. La nouvelle génération est dotée d’une fonction de nettoyage automatique de la zone de balayage des rayons X, ce qui réduit considérablement la fréquence de nettoyage manuel et maintient à un la qualité de détection à un niveau élevé. La garantie de quatre ans offerte sur la source des rayons X et sur les capteurs à rayons X contribue à un fonctionnement en toute sérénité et au maintien d’un faible coût d’exploitation.

Le livre numérique (e-book) disponible en téléchargement présente les différentes possibilités de tri

Nous avons élaboré un Guide des solutions disponible en téléchargement sous la forme d’un livre numérique à l’adresse https://steinertglobal.com/fr/recyclage-des-metaux/recyclage-de-laluminium/. Il fournit un premier aperçu des possibilités de tri des ferrailles d’aluminium et d’autres matériaux. La diversité de la provenance des ferrailles d’aluminium – profilés et tôles, mâchefers, broyage ou séparation en milieu dense (DMS) – ne change en rien les étapes globales du processus de tri : récupération des métaux non ferreux et transformation des métaux récupérés, c’est-à-dire production de typologies de métaux purs. Que vous soyez exploitant d’une installation de broyage d’aluminium, de fusion secondaire, ou recycleur de mâchefers, le livre numérique vous conduira au cœur des systèmes  – STEINERT XSS T EVO 5.0 – ainsi que de la technologie magnétique en amont et de la technologie à fluorescence en aval. Cette dernière permet d’obtenir des fractions pures de métaux lourds tels que le cuivre, le laiton et le zinc.

Steinert livre numérique

Le nouveau livre numérique sur le tri de l’aluminium fournit un récapitulatif des solutions et peut être téléchargé à l’adresse suivante : https://steinertglobal.com/fr/recyclage-des-metaux/recyclage-de-laluminium/

L’aluminium, qui remplace de plus en plus des matériaux classiques comme l’acier et qui est recyclable à 100 %, a de beaux jours devant lui. Qui plus est, l’utilisation de l’aluminium secondaire, également connu sous le nom d’aluminium vert, permet de réaliser des économies d’énergie pouvant atteindre 90 % lors de la production par rapport à l’aluminium primaire. La technologie clé de STEINERT favorisant des économies d’énergie constitue, par conséquent, un investissement dans un avenir meilleur.